Amina Bouajila

 
 
 
 
 
 

Livre coffret composé de huit dioramas, 350 x 500 mm chacun

Que devient-on après notre mort ?
Au travers d’une récit introspectif, une exploration, un voyage tourmenté dans l’intimité, un personnage raconte son histoire dans un monologue intérieur.
L’après mort ? Un espace que l’on voit à travers les yeux d’un acteur qui joue la scène de sa propre exploration. Les rôles sont inversés, le décor n’est plus fixe. On voit cet espace à
travers des dioramas qui se déploient dans la profondeur d’une surface imaginaire.

Extraits de texte :
" Le sang caillouteux bouchonne et s’immisce jusque dans le fond de mon cerveau, s’empare des choses, règne en moi, pille, veut faire de mon corps une grotte, de mon cerveau une roche. Je ne deviendrai ni un golem, ni une stalactite.
[...]
Un souffle léger me guide, mais je ne vois pas vraiment où. La terre colle à mes pas. Des pointes rocheuses et irrégulières se soulèvent du sol en vagues, juste sous mes pieds, écorchés mais pas saignants. C’est comme marcher sur des coquillages quand on est pieds nus, sur des petites toutes petites montagnes qui flottent dans un bain de mer.
[...]
Il n'y a pas de météo. Les éclipses et les aurores se défient devant les soleils, créent des ombres phosphorescentes qui s’écrasent contre chaque rebord de vide.
[...]
Arriver devant un mur, réussir à ressentir le moindre morceau de béton qui a pu le façonner, revenir à l’essentiel, au cœur des choses, se laisser faire, défaire les nœuds qui m’emmêlent à une nature hostile, céder pour devenir autre chose qu’une proie, plutôt trouver le confort et la quiétude dans les bras des sommets infranchissables, c’est la puissance d’un règne sans fin."